Stranieri Web

stemma

conversion autorisée

DOCUMENTS REQUIS POUR LA CONVERSION DES PRINCIPAUX TYPES DE PERMIS DE SEJOUR PERMIS DE SEJOUR POUR : A) RAISONS FAMILIALES - B) ÉTUDE - C) EMPLOI OU TRAVAIL AUTONOME D) EN ATTENTE D'EMPLOI OU EN RECHERCHE D'EMPLOI - E) AUTRES HYPOTHÈSES RÉSIDUELLES EN REMPLISSANT ET EN ENVOYANT UN KIT POSTAL (Ami de la poste italienne)

Documents requis :
Liste des documents à joindre en photocopie à l'enveloppe avec laquelle le kit postal est envoyé et montrer l'original le jour de la convocation au bureau des étrangers de la préfecture de police.

Pour tout le monde

1) timbre fiscal de 16,00 € ;
2) copie du passeport en cours de validité (uniquement copie des pages avec les données personnelles et la date d'expiration, les visas et les cachets) ;
3) copie du titre de séjour ;
4) copie du code des impôts, uniquement si en possession ;
5) attestation certifiant la résidence actuelle :

- certificat de résidence ou
- déclaration d'hospitalité / vente d'immeuble (article 7, décret-loi n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs, loi consolidée sur l'immigration) visée par le bureau de réception ou avec récépissé d'expédition à la préfecture de police (uniquement pour le chef-lieu) .

Le jour de l'appel il faudra également montrer :

1) original du reçu postal assuré pour l'envoi du kit ;
2) rendez-vous délivré par les Bureaux de Poste ;
3) 4 photos d'identité du demandeur, plus 4 photos d'identité de tout enfant de moins de 14 ans à inclure dans le permis de séjour (les enfants doivent être présents lors de l'appel)
4) original du passeport et du titre de séjour en cours de validité et original de tous les documents joints en photocopie au kit postal.

N.B. Le jour de la délivrance et de l'activation du titre de séjour, les parents et les enfants mineurs de plus de 6 ans doivent se présenter.

Plus précisément, en fonction du type de titre de séjour, les éléments suivants seront requis :

1) D'UNE AUTRE PERMIS DE SÉJOUR POUR SÉJOUR POUR MOTIFS FAMILLES (article 30, paragraphe 1, lettre c, décret législatif n ° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

posséder un permis de séjour CE pour les séjours de longue durée ou un permis de séjour valide d'une durée d'au moins 1 an délivré pour un travail subordonné, une activité indépendante, l'asile, la protection subsidiaire, des raisons humanitaires (avant la transformation en titre de séjour protecteur subsidiaire) , études, raisons religieuses, raisons familiales ou posséder un titre de séjour pour recherche scientifique quelle qu'en soit la durée ;

2. copie des certificats attestant le lien matrimonial, l'union civile ou le lien familial traduits et légalisés par la représentation diplomatique ou consulaire italienne dans le pays d'origine ou avec une Apostille, s'ils proviennent d'un État signataire de la Convention de La Haye . Si le mariage est contracté en Italie, ou si l'enfant est né en Italie, le certificat doit être délivré par la Municipalité. En cas de cohabitation des parents, l'extrait d'acte de naissance du mineur suffit s'il n'a pas déjà été prouvé.

3. copie de tous les autres documents requis pour le regroupement familial :

- certificat de résidence ou
- documentation relative à l'adéquation du logement ;
- acte de déclaration de notoriété substitutif concernant l'entretien par le membre de la famille ;
- copie du titre de séjour et du passeport du membre de la famille ;
- document attestant la possession d'un "revenu annuel minimum provenant de sources licites non inférieur au montant annuel de l'allocation sociale, majoré de la moitié du montant pour chaque membre de la famille à réunir ..." (article 29, paragraphe 3, lettre b, décret législatif 286/1998 et modifications et ajouts ultérieurs) ;
les enfants mineurs également du conjoint ou nés hors mariage, non mariés, à condition que l'autre parent, s'il en a, ait donné son consentement ;
- s'il s'agit d'enfants majeurs à charge : attestation d'invalidité totale ;
- pour les parents de moins de soixante-cinq ans : document délivré par les autorités compétentes du pays d'origine attestant de la vie de la personne à charge et document attestant l'absence d'enfants résidant dans le pays d'origine ou de provenance ; la documentation doit être traduite et légalisée par la représentation diplomatique et consulaire italienne dans le pays d'origine ou munie d'une Apostille ;
- pour les parents âgés de plus de 65 ans : document délivré par les autorités compétentes du pays d'origine attestant qu'ils sont à charge et document attestant l'absence d'enfants résidant dans le pays d'origine ou de provenance ou attestant l'existence de et des raisons de santé graves qui empêchent tout autre enfant résidant dans le pays d'origine ou de provenance de subvenir aux besoins de leurs parents (la documentation doit être traduite et légalisée par la représentation diplomatique et consulaire italienne dans le pays d'origine ou munie d'un Apostille), assurance maladie ou inscription volontaire auprès du Service National de Santé (bulletin de versement postal). Le jour de l'inscription photo, présenter également l'original et une copie de la demande d'inscription formalisée à l'ULSS compétente.

4. bulletin de versement postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égal à 2 ans).

La signature de l'accord d'intégration est envisagée au siège de la police (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011).

2) PAR PERMIS DE SEJOUR POUR RAISON FAMILIALE OU POUR CLIENT OU POUR 2) PAR PERMIS DE SEJOUR POUR RAISON FAMILIALE OU POUR CLIENT OU POUR Décret législatif n° 286/98 et suivants mod. et compléments)

1. copie du certificat d'inscription à un programme d'études régulier.

2. un justificatif attestant des moyens d'existence de son ou de ses parents : copie de la dernière déclaration d'impôts/CU et du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique, une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires

3. bulletin de versement postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égal à 2 ans).

Uniquement en cas de congé pour raison de garde :

1. avis positif de la Direction Générale des Politiques d'Immigration et d'Intégration du Ministère du Travail et des Politiques Sociales (ancienne Commission des Mineurs Etrangers)

Uniquement dans le cas d'un permis d'intégration mineure :

1. rapport de la structure d'accueil et de l'organisme gestionnaire du projet d'insertion attestant :
a) que l'intéressé se trouve sur le territoire national depuis au moins trois ans ;
b) qui a suivi le projet ci-dessus pendant au moins deux ans ;
c) qui a la disponibilité d'un logement ou
2. dans le cas où le parcours d'intégration sociale n'atteint pas la durée prévue de deux ans ou si le citoyen étranger n'est pas en Italie depuis plus de trois ans, un avis positif de la Direction générale des politiques d'immigration et d'intégration du ministère de Travail et politiques sociales (ex Comité pour les mineurs étrangers).

3) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR MINEUR AU PERMIS DE SÉJOUR POUR STUDIO (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

1. copie du certificat d'inscription à un programme d'études régulier.

2. un justificatif attestant des moyens d'existence de son ou de ses parents : copie de la dernière déclaration d'impôts/CU et du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique, une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires

3. bulletin de versement postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égal à 2 ans).

Uniquement en cas de congé pour raison de garde :

1. avis positif de la Direction Générale des Politiques d'Immigration et d'Intégration du Ministère du Travail et des Politiques Sociales (ancienne Commission des Mineurs Etrangers)

Uniquement dans le cas d'un permis d'intégration mineure :

1. rapport de la structure d'accueil et de l'organisme gestionnaire du projet d'insertion attestant :
a) que l'intéressé se trouve sur le territoire national depuis au moins trois ans ;
b) qui a suivi le projet ci-dessus pendant au moins deux ans ;
c) qui a la disponibilité d'un logement ou
2. dans le cas où le parcours d'intégration sociale n'atteint pas la durée prévue de deux ans ou si le citoyen étranger n'est pas en Italie depuis plus de trois ans, un avis positif de la Direction générale des politiques d'immigration et d'intégration du ministère de Travail et politiques sociales (ex Comité pour les mineurs étrangers).

4) PERMIS DE SÉJOUR POUR MOTIFS D'ÉTUDES DÉLIVRÉ À UN CITOYEN DE PAYS TIERS EN PROVENANCE D'UN AUTRE PAYS DE L'UE EN PERMIS DE SÉJOUR POUR ÉTUDES NATIONAL (article 39, paragraphe 4 ter, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

1. copie du titre de séjour à des fins d'études délivré par un autre pays de l'UE à un ressortissant étranger inscrit dans un enseignement technique supérieur ou un cursus d'enseignement supérieur ou dans un établissement d'enseignement supérieur qui ne bénéficie pas d'un programme de l'Union ou multilatéral comportant des mesures de mobilité étudiante ou un accord entre deux ou plusieurs établissements d'enseignement supérieur;

2. copie de la documentation, traduite et légalisée (ou apostillée) des autorités académiques du pays de l'Union dans lequel le citoyen étranger a précédemment suivi le programme d'études, qui certifie que le programme d'études à réaliser en Italie est complémentaire à le programme d'études déjà effectué ;

3. documents attestant les moyens de subsistance (compte postal ou bancaire, bourse, revenus du travail, revenus du membre de la famille qui entretient le demandeur avec une déclaration de notoriété substitutive concernant l'entretien);

4. copie de la police d'assurance couvrant les frais d'hospitalisation pour la durée du séjour ou copie de l'attestation d'inscription volontaire auprès du Service National de Santé (bulletin de versement postal de la cotisation et demande d'inscription formalisée auprès de l'ULSS ou de la carte sanitaire compétente) ;

5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans) La signature de l'accord d'intégration est envisagée au guichet unique pour l'immigration (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011)

5) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LA PROTECTION SOCIALE (désormais appelés cas particuliers) UN PERMIS DE SÉJOUR POUR ÉTUDES (article 18, paragraphe 5, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts)

1. copie du rapport de l'organisme ou de la structure qui a suivi le programme d'aide et d'insertion sociale visé aux articles 18, paragraphe 1, décret législatif n.286 / 98 et succ. mod. et ajouts et 25 et 27 du décret présidentiel 394/99 et suivants mod. et les ajouts qui certifient la conclusion positive ;

2. copie du certificat d'inscription à un programme d'études régulier.

2. un justificatif attestant des moyens d'existence de son ou de ses parents : copie de la dernière déclaration d'impôts/CU et du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique, une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires

4. copie de la police d'assurance couvrant les frais d'hospitalisation pour la durée du séjour ou copie de l'attestation d'inscription volontaire auprès du Service National de Santé (bulletin de versement postal de la cotisation et demande d'inscription formalisée auprès de l'ULSS ou de la carte sanitaire compétente) ;

5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

6a) PAR PERMIS DE SÉJOUR POUR RAISONS FAMILIALES OU POUR CLIENT OU POUR MINEUR INTÉGRATION AVEC TITRE DE SÉJOUR POUR SALARIÉS (Articles 30 et 32, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);

2. copie de la pièce d'identité de l'employeur (si ressortissant non communautaire : carte de séjour et passeport) ;

3. pièce justificative complémentaire attestant de l'activité professionnelle : copie du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires

4. bulletin de versement postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égal à 2 ans)

Uniquement en cas de congé pour raison de garde :

1. avis positif de la Direction Générale des Politiques d'Immigration et d'Intégration du Ministère du Travail et des Politiques Sociales (ancienne Commission des Mineurs Etrangers)

Uniquement dans le cas d'un permis d'intégration mineure :

1. rapport de la structure d'accueil et de l'organisme gestionnaire du projet d'insertion attestant :
a) que l'intéressé se trouve sur le territoire national depuis au moins trois ans ;
b) qui a suivi le projet ci-dessus pendant au moins deux ans ;
c) qui a la disponibilité d'un logement.
ou
2. dans le cas où le parcours d'insertion sociale n'atteint pas la durée prévue de deux ans ou si le citoyen étranger n'est pas en Italie depuis plus de trois ans, un avis positif de la Direction générale des politiques d'immigration et d'intégration du ministère de Politiques sociales et du travail (ancien Comité pour les mineurs étrangers)

6b) PAR PERMIS DE SEJOUR POUR RAISONS FAMILIALES OU POUR CLIENT OU POUR MINEUR INTÉGRATION AVEC TITRE DE SÉJOUR POUR SALARIÉS (Articles 30 et 32, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

Pour tous les cas : mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

Selon le type d'entreprise :
> Travail industriel, professionnel, artisanal, commercial (article 26, paragraphe 2, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)
1. copie du certificat de constitution (sauf dans le cas des professionnels indépendants ; inscription au registre professionnel le cas échéant) ;
2. copie de l'attestation d'attribution du numéro de TVA ;
3. documentation complémentaire attestant de l'activité professionnelle : bilan et bilan visé par le professionnel comptable inscrit au registre relatif aux 3-6 derniers mois d'activité et une copie de TOUTES les factures d'achat et de vente relatives à l'activité exercée, avoir déposé ou non auprès du cabinet d'expertise comptable.

> Activités pour lesquelles la délivrance d'une autorisation ou d'une licence ou d'une inscription dans des registres, des registres ou des listes d'habilitation n'est pas prévue (par exemple, les activités de conseil, également sur la base d'un contrat de collaboration coordonnée et continue) (article 26, paragraphe 2, décret législatif n° . 286/98 et modifications et compléments ultérieurs et article 39, paragraphe 3, décret présidentiel n° 394/99 et modifications et compléments ultérieurs)
1. déclaration récente du client indiquant le type de contrat, sa durée et la contrepartie ou alternativement une copie du contrat de collaboration ;
2. copie de la pièce d'identité de l'employeur (si ressortissant non communautaire : carte de séjour et passeport) ;
3. documents attestant des moyens de subsistance : copie de la dernière déclaration d'impôts et fiches de paie des trois derniers mois ;
4. présentation éventuelle du formulaire F24 (travail occasionnel…) ;
5. copie du code fiscal de l'entreprise.

> Actionnaires et / ou administrateurs de sociétés ou de coopératives déjà en activité (article 26, paragraphe 2, décret législatif n ° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et article 39, paragraphe 4, décret présidentiel n ° 394 / 99 et mod ultérieur. )
1. déclaration récente du représentant légal de l'entreprise sur la permanence du travailleur au sein de l'entreprise ;
2. copie de la pièce d'identité de l'employeur (si ressortissant non communautaire : carte de séjour et passeport) ;
3. copie de la page du registre des employés indiquant le nom du travailleur;
4. documents attestant des moyens de subsistance : copie de la dernière déclaration d'impôts et fiches de paie des trois derniers mois ;
5. copie du code fiscal de l'entreprise.

Uniquement en cas de congé pour raison de garde :

1. avis positif de la Direction Générale des Politiques d'Immigration et d'Intégration du Ministère du Travail et des Politiques Sociales (ancienne Commission des Mineurs Etrangers)

Uniquement dans le cas d'un permis d'intégration mineure :

1. rapport de la structure d'accueil et de l'organisme gestionnaire du projet d'insertion attestant :
a) que l'intéressé se trouve sur le territoire national depuis au moins trois ans ;
b) qui a suivi le projet ci-dessus pendant au moins deux ans ;
c) qui a la disponibilité d'un logement.
ou
2. dans le cas où le parcours d'intégration sociale n'atteint pas la durée prévue de deux ans ou si le citoyen étranger n'est pas en Italie depuis plus de trois ans, un avis positif de la Direction générale des politiques d'immigration et d'intégration du ministère de Travail et politiques sociales (ex Comité pour les mineurs étrangers).

7a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR MINEUR AU PERMIS DE SÉJOUR POUR EMPLOI (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et compléments ultérieurs)

1 Avis émis par l'autorité compétente (Direction Générale de l'Immigration du Ministère du Travail). Le défaut d'émettre l'avis n'affecte pas la possibilité de convertir le titre de séjour pour les mineurs car le principe du consentement tacite consacré à l'art. 20 de la loi 241/90 ;
2. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
3. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

7b) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR MINEUR AU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL INDÉPENDANT (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts)

1 Avis émis par l'autorité compétente (Direction Générale de l'Immigration du Ministère du Travail). Le défaut d'émettre l'avis n'affecte pas la possibilité de convertir le titre de séjour pour les mineurs car le principe du consentement tacite consacré à l'art. 20 de la loi 241/90 ;
3. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

8a) DU PERMIS DE SÉJOUR AIDE MINEURE AU PERMIS DE SÉJOUR EMPLOI (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et compléments ultérieurs) et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

8a) DU PERMIS DE SÉJOUR AIDE MINEURE AU PERMIS DE SÉJOUR TRAVAIL INDÉPENDANT (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts) ajouts)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

9) CONVERSION DU PERMIS DE SÉJOUR POUR MOTIFS D'ÉTUDES supplément de programmation des entrées (article 14, paragraphe 5, décret présidentiel n° 394/1999 et modifications et ajouts ultérieurs)

Si le citoyen étranger titulaire d'un permis de séjour à des fins d'études a suivi le cursus universitaire en obtenant l'une des qualifications requises (diplôme universitaire de premier ou deuxième degré, diplôme technique supérieur, diplôme de trois ans ou de spécialisation, master universitaire, doctorat ... voir
circulaire du ministère de l'Intérieur du 11 mars 2009 et circulaire du ministère de l'Intérieur du 12 octobre 2009) ou a atteint l'âge de la majorité en Italie et a reçu une offre d'emploi, subordonné ou indépendant, peut, à tout moment temps avant l'expiration du titre de séjour, demander la conversion de son titre sans qu'il soit besoin d'une attestation d'existence d'une action au sein de la dite Décret de programmation des flux d'entrées.
La demande de conversion du titre de séjour doit être présentée par le citoyen étranger au Bureau de l'Immigration de la Préfecture compétente en remplissant le «formulaire V2» approprié sur le portail de services en ligne du Ministère de l'Intérieur (www.nullaostalavoro.dlci. interno.it) en utilisant l'identité numérique (SPID) et, suite à un appel, doit être envoyé via le kit postal approprié (Sportello Amico di Poste Italiane).

9a) DE L'ÉTUDE À L'EMPLOI

1. proposition d'un contrat de travail d'au moins 20 heures hebdomadaires avec un salaire conforme à la CCNL ou, si une relation de travail existe déjà : communication Unilav, dernier bulletin de salaire, déclaration d'impôts/CUD (si en possession) ;
5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

9b) DE L'ÉTUDE À L'INDÉPENDANCE

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

10a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR ÉTUDE (articles 39 et 39-bis, décret législatif n.286 / 98 et mod. et ajouts) OU POUR UN STAGE (article 27, lettre f, décret législatif n ° 286/98 et mod. et ajouts suivants) A PERMIS DE SÉJOUR POUR SALARIÉS avec frais de programmation (Article 14, paragraphe 4, et article 46 du décret présidentiel n° 394/1999 et modifications et ajouts ultérieurs)

Le Guichet Unique de l'Immigration de la Préfecture, une fois vérifiée l'existence des conditions (et notamment l'existence d'un quota de conversion lorsque prévu par l'arrêté flux spécifique), prépare le dossier spécifique (formulaire 209) à transmettre par kit bureau de poste (Sportello Amico di Poste Italiane). Une copie du contrat de séjour visé par le guichet unique est jointe à la demande.
2. copie de la pièce d'identité de l'employeur (si ressortissant non communautaire : carte de séjour et passeport) ;
3. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure ou égale à 1 an à 2 ans).
N.B. Conformément à l'art. 14, paragraphe 6 du décret présidentiel 394/1999 et succ. mod et compléments la transformation du titre de séjour pour études ou stage en titre de séjour pour travail subordonné n'est possible qu'après la fin de la formation suivie ou du stage effectué.

10a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR ÉTUDE (articles 39 et 39-bis, décret législatif n.286 / 98 et mod. et ajouts) OU POUR UN STAGE (article 27, lettre f, décret législatif n ° 286/98 et mod. et ajouts suivants) A PERMIS DE SÉJOUR POUR SALARIÉS avec frais de programmation (Article 14, paragraphe 4, et article 46 du décret présidentiel n° 394/1999 et modifications et ajouts ultérieurs)

Le Guichet Unique de l'Immigration de la Préfecture, une fois vérifiée l'existence des conditions (et notamment l'existence d'un quota de conversion lorsque prévu par l'arrêté flux spécifique), prépare le dossier spécifique (formulaire 209) à transmettre par kit bureau de poste (Sportello Amico di Poste Italiane). Une copie du contrat de séjour visé par le guichet unique est jointe à la demande.
1. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure ou égale à 1 an à 2 ans).
N.B. Conformément à l'art. 14, paragraphe 6 du décret présidentiel 394/1999 et succ. mod et compléments la transformation du titre de séjour pour études ou stage en titre de séjour pour travail subordonné n'est possible qu'après la fin de la formation suivie ou du stage effectué.

11a) DU PERMIS DE SÉJOUR EN ATTENTE D'EMPLOI (article 22, paragraphe 11, décret législatif 286/98 et succ. mod. et compléments) OU PERMIS DE SÉJOUR POUR LA RECHERCHE TRAVAIL / ENTREPRENEURIALITÉ DES ÉTUDIANTS ET DES CHERCHEURS (article 39 bis.1, décret législatif
286/98 et succ. mod. et compléments) PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL travail subalterne

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

11a) DU PERMIS DE SÉJOUR EN ATTENTE D'EMPLOI (article 22, paragraphe 11, décret législatif 286/98 et succ. mod. et compléments) OU PERMIS DE SÉJOUR POUR LA RECHERCHE TRAVAIL / ENTREPRENEURIALITÉ DES ÉTUDIANTS ET DES CHERCHEURS (article 39 bis.1, décret législatif et compléments) AVEC PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL INDÉPENDANT

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

12) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL SAISONNIER AU PERMIS DE SÉJOUR SALARIÉ avec redevance de programmation (article 24, alinéa 4, Décret législatif n° 286/98 et suivants mod. et compléments)

Le Guichet Unique de l'Immigration de la Préfecture, une fois vérifiée l'existence des conditions (et notamment l'existence d'un quota de conversion lorsque prévu par l'arrêté flux spécifique), prépare le dossier spécifique (formulaire 209) à transmettre par kit bureau de poste (Sportello Amico di Poste Italiane). Une copie du contrat de séjour visé par le guichet unique est jointe à la demande.
1. copie du contrat de séjour stipulé au guichet unique de l'immigration et copie de la communication du modèle Unilav ;
2. copie de la pièce d'identité de l'employeur (si ressortissant non communautaire : carte de séjour et passeport) ;
3. pièce justificative complémentaire attestant de l'activité professionnelle : copie du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires
4. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans) La signature de l'accord d'intégration est envisagée au guichet unique pour l'immigration (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011)

13) DU TITRE DE SÉJOUR TEMPORAIRE AU TITRE DE SÉJOUR POUR RAISONS D'EMPLOI (article 103, paragraphes 2 et 16, D.L. 34/20 converti en loi n.77/20)

1. Certification du Département territorial du travail (prévue par l'article 103, paragraphe 16, décret législatif 34/20 converti en loi 77/20)
2. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
ou
3. contrat ou document salarial et de sécurité sociale prouvant l'exercice de l'activité de travail dans les secteurs envisagés (agriculture, élevage et élevage, pêche et aquaculture et activités connexes ; assistance personnelle ou travail domestique) ;
5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans) La signature de l'accord d'intégration est envisagée au guichet unique pour l'immigration (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011)

14a) PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAITEMENT MÉDICAL - conditions psycho-physiques graves o dérivant de pathologies graves et valable uniquement sur le territoire national - AVEC PERMIS DE SÉJOUR POUR DES RAISONS D'EMPLOI (article 19, paragraphe 2, lettre d-bis, et article 6, paragraphe 1-bis, Décret législatif n° 286/98 et suivants mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
5. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

14b) PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAITEMENT MÉDICAL - conditions psycho-physiques graves o dérivant de pathologies graves et valable uniquement sur le territoire national - AVEC PERMIS DE SÉJOUR TRAVAIL INDÉPENDANT (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts) mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

15a) PERMIS DE SÉJOUR POUR RAISONS HUMANITAIRES - délivré avant l'entrée en vigueur du D.L. n.113 / 18 converti en loi n.132 / 18 - UN PERMIS DE SÉJOUR POUR EMPLOI (article 5, paragraphe 6, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts et article 1,
paragraphe 8, D.L. n.113 / 18 converti avec la loi n.132 / 18)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. pièce justificative complémentaire attestant de l'activité professionnelle : copie du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires
3. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure ou égale à 1 an à 2 ans).

15a) PERMIS DE SÉJOUR POUR RAISONS HUMANITAIRES - délivré avant l'entrée en vigueur du D.L. n.113 / 18 converti en loi n.132 / 18 - UN PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL INDÉPENDANT (article 5, paragraphe 6, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts et article 1, paragraphe paragraphe 8, D.L. n.113 / 18 converti avec la loi n.132 / 18)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

16a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR CAS PARTICULIERS AU PERMIS DE SÉJOUR paragraphe 8, D.L. n.113 / 18 converti avec la loi n.132 / 18)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. pièce justificative complémentaire attestant de l'activité professionnelle : copie du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires
3. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure ou égale à 1 an à 2 ans).

16b) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR CAS PARTICULIERS AU PERMIS DE SÉJOUR paragraphe 8, D.L. n.113 / 18 converti avec la loi n.132 / 18)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans) La signature de l'accord d'intégration est envisagée au guichet unique pour l'immigration (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011)

5) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LA PROTECTION SOCIALE (désormais appelés cas particuliers) spécial) AVEC PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL, uniquement en cas de relation d'emploi permanent (article 18, paragraphe 5, décret législatif n ° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs) et à sauf dans les cas où les motifs de refus et d'exclusion de protection ont été appliqués international (article 10, alinéa 2, 12, alinéa 1, lettres b) et c), et 16, décret législatif n° 251/07 et suivants mod. et ajouts)

1. copie du rapport de l'organisme ou de la structure qui a suivi le programme d'aide et d'insertion sociale visé aux articles 18, paragraphe 1, décret législatif n.286 / 98 et succ. mod. et ajouts et 25 et 27 du décret présidentiel 394/99 et suivants mod. et les ajouts qui certifient la conclusion positive ;
2. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
3. pièce justificative complémentaire attestant de l'activité professionnelle : copie du dernier bulletin de salaire, ou pour le travail domestique une copie du dernier I.N.P.S. avec indication des heures travaillées et des salaires horaires
4. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans) La signature de l'accord d'intégration est envisagée au guichet unique pour l'immigration (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011)

18a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR PROTECTION SPÉCIALE AU PERMIS DE SÉJOUR POUR EMPLOI (article 32, paragraphe 3, décret législatif n° 25/08 et mod ultérieur. Et ajouts et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif n.286 / 98 et suivants mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

18b) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR PROTECTION SPÉCIALE AU PERMIS DE TRAVAIL INDÉPENDANT (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts) ajouts et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif n.286 / 98 et suivants mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

19a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR CALAMITÉ AU PERMIS DE SÉJOUR POUR EMPLOI (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et compléments ultérieurs) mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

19a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR CALAMITÉ AU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL INDÉPENDANT (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts) ajouts)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

20a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LA PROTECTION SUBSIDIAIRE AU PERMIS DE SÉJOUR POUR DES RAISONS D'EMPLOI (article 23, paragraphe 2, décret législatif 251/2007)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

20a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LA PROTECTION SUBSIDIAIRE AU PERMIS DE SÉJOUR POUR DES RAISONS D'EMPLOI (article 23, paragraphe 2, décret législatif 251/2007)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

21a) PERMIS DE SÉJOUR POUR RÉSIDENCE ÉLECTIVE - bénéficiaire de la rente Inail / Inps - UN TITRE DE SÉJOUR POUR MOTIF PROFESSIONNEL (Article 11, lettre c) quater, décret présidentiel 394/99 et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif 286/98 et suivants mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

21a) PERMIS DE SÉJOUR POUR RÉSIDENCE ÉLECTIVE - bénéficiaire de la rente Inail / Inps - UN TITRE DE SÉJOUR POUR MOTIF PROFESSIONNEL (Article 11, lettre c) quater, décret présidentiel 394/99 et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif 286/98 et suivants mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

22a) PERMIS DE SÉJOUR POUR L'ACHAT DE LA CITOYENNETÉ OU STATUT D'APATRIDE AVEC PERMIS DE SÉJOUR POUR MOTIF DE TRAVAIL OBJET sauf dans les cas où l'étranger était antérieurement en possession d'un permis de séjour pour demande d'asile (article 11, lettre c) quater, décret présidentiel 394/99, et article 6, paragraphe 1- bis, décret législatif n.286 / 98 et succ. mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

22a) PERMIS DE SÉJOUR POUR L'ACHAT DE LA CITOYENNETÉ OU STATUT D'APATRIDE AVEC PERMIS DE SÉJOUR POUR MOTIF DE TRAVAIL OBJET sauf dans les cas où l'étranger était antérieurement en possession d'un
lettre c) quater, décret présidentiel 394/99 et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif 286/98 et suivants mod. et compléments) mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

23a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR ACTIVITÉS SPORTIVES AU PERMIS DE
POUR DES RAISONS D'EMPLOI (article 19, paragraphe 2, lettre d-bis, et article 6, paragraphe 1-bis,
Décret législatif n° 286/98 et suivants mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

23b) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR ACTIVITÉS SPORTIVES AU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL INDÉPENDANT (article 27, paragraphe 1, lettre p), et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif 286/98 et succ. mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

24a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL ARTISTIQUE AU PERMIS DE POUR DES RAISONS D'EMPLOI (article 19, paragraphe 2, lettre d-bis, et article 6, paragraphe 1-bis, bis, décret législatif n.286 / 98 et succ. mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

24b) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL ARTISTIQUE AU PERMIS DE POUR DES RAISONS D'EMPLOI (article 19, paragraphe 2, lettre d-bis, et article 6, paragraphe 1-bis, ajouts et article 6, paragraphe 1-bis, décret législatif n.286 / 98 et suivants mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

25a) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR RAISON RELIGIEUSE AU PERMIS DE EMPLOI (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et compléments ultérieurs) suivant mod. et compléments)

1. communication du Modèle Unilav (salarié), rapport de la relation de travail à l'I.N.P.S. (travailleur domestique);
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

25b) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR RAISON RELIGIEUSE AU PERMIS DE TRAVAIL INDÉPENDANT (article 32, paragraphe 1-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts) suivant mod. et compléments)

1. la liste des documents à joindre à la demande varie selon le type d'activité exercée. La documentation requise est décrite à la lettre 6b des présentes directives ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans).

26) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LES TITULAIRES DE PERMIS ÉTRANGERS DE SÉJOUR UE POUR RÉSIDENTS DE LONGUE DURÉE DÉLIVRÉ PAR D'AUTRES ÉTAT MEMBRE DE L'UE UN TITRE DE SÉJOUR NATIONAL POUR MOTIF DE WORK avec frais de programmation (article 9-bis, décret législatif n ° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

1. copie du permis de séjour EU S.L.P. émis par un autre État membre de l'UE ;
2. documentation attestant le motif du séjour en Italie :
2.1 pour les travaux subordonnés : copie du contrat de séjour stipulé au Guichet Unique de l'Immigration ;
2.2 pour le travail indépendant : le guichet unique pour l'immigration, après vérification de l'existence des conditions nécessaires, prépare la demande de délivrance d'un titre de séjour pour travail indépendant. La préfecture de police délivre le titre de séjour sans procéder à d'autres contrôles.
3. bulletin de versement postal de la carte à puce (30,46 €) et de la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an).
La signature de l'accord d'intégration est envisagée au siège de la police (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011).

27) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LES RAISONS DE L'EMPLOI OU  11a) DU PERMIS DE SÉJOUR EN ATTENTE D'EMPLOI (article 22, paragraphe 11, décret législatif suivant mod. et ajouts et article 14, paragraphe 1, lettres a) et b), décret présidentiel 394/99)

Le guichet unique pour l'immigration, après avoir reconnu l'absence d'établissement de la première relation de travail, prépare la demande appropriée pour la délivrance d'un permis de séjour pour travail subordonné en attente d'emploi.
1. copie de l'attestation relative au statut d'emploi délivrée au travailleur par le Centre pour l'emploi compétent ;
2. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans) La signature de l'accord d'intégration est envisagée au guichet unique pour l'immigration (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011)
2-Perte de la dernière relation de travail (article 22, paragraphe 11, décret législatif n° 286/98 et modifications et compléments ultérieurs).
1. copie de l'attestation relative au statut d'emploi délivrée au travailleur par le Centre pour l'emploi compétent ;
Pour tous les cas : mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure à 1 an ou égale à 2 ans)

28) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR MINEUR AU PERMIS DE SÉJOUR POUR ATTENTE D'EMPLOI (article 32, paragraphe 1, décret législatif n ° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

1 Avis émis par l'autorité compétente (Direction Générale de l'Immigration du Ministère du Travail). Le défaut d'émettre l'avis n'affecte pas la possibilité de convertir le titre de séjour pour les mineurs car le principe du consentement tacite consacré à l'art. 20 de la loi 241/90 ;
2. copie de l'attestation relative au statut d'emploi délivrée au travailleur par le Centre pour l'emploi compétent ;
3. bulletin de versement postal de la carte à puce (30,46 €) et de la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an).

29) DU TITRE DE SÉJOUR POUR MOTIFS D'ÉTUDES AU TITRE DE SÉJOUR TRAVAIL / ENTREPRENEURIALITÉ DES ÉTUDIANTS ET DES CHERCHEURS (article 39 bis.1, décret législatif (Article 27 ter, paragraphe 9-bis et 39-bis.1, décret législatif 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs)

1. documents attestant les moyens de subsistance (compte postal ou bancaire, bourse, revenus du travail, revenus du membre de la famille qui entretient le demandeur avec une déclaration de notoriété substitutive concernant l'entretien);
2. copie de la police d'assurance pour couvrir les frais de santé annuels ou copie du reçu attestant l'inscription volontaire auprès du Service national de santé conformément à l'article 34, paragraphe 3, du décret législatif n° 286/98 et suivants mod. et ajouts ;
3. documentation relative à l'obtention de la qualification en Italie (doctorat de recherche ou master universitaire ou diplôme triennal ou diplôme de spécialiste ou diplôme universitaire de premier ou deuxième degré ou diplôme technique supérieur). Si la documentation relative à l'obtention de l'une des qualifications indiquées n'est pas déjà disponible, elle peut être présentée dans un délai de soixante jours à compter de la demande de titre de séjour.
4. copie de la déclaration de disponibilité immédiate pour le travail (DID) et convention de service stipulée avec le Cento pour un emploi compétent (article 19, décret législatif n ° 150/15) et / ou copie du projet entrepreneurial conforme au parcours d'études effectué.70,46

30) D'UN AUTRE TITRE DE SÉJOUR À UN TITRE DE SÉJOUR DE PROTECTION SPÉCIAL (article 32, paragraphe 3, décret législatif n° 25/2008 et mod. ultérieur, article 19, paragraphes 1, 1.1 et 1.2, décret législatif n° 286/98 et ensuite mod. et compléments)

En cas de dépôt d'une demande de délivrance d'un titre de séjour, si les conditions décrites à l'article 19, paragraphes 1 et 1.1 sont remplies, le Questeur, après consultation de la Commission territoriale pour la reconnaissance de la protection internationale, peut délivrer un titre de séjour permis de séjour pour protection spéciale.
1. arrêté de la Commission territoriale pour la reconnaissance de la protection internationale qui reconnaît une protection spéciale ;
2. toute mesure judiciaire d'acceptation du recours et de reconnaissance d'une protection spéciale ;
3. tout document attestant de la condition particulière (liens familiaux, intégration sociale...)
4. paiement du mandat postal pour la carte à puce (€ 30,46) Au mandat postal pour la carte à puce (€ 30,46). 

Le paiement de la contribution n'est pas prévu.

31) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR RAISONS HUMANITAIRES AU PERMIS DE SÉJOUR POUR PROTECTION SPÉCIALE (article 5, paragraphe 6, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. et paragraphe 8, D.L. n.113 / 18 converti avec la loi n.132 / 18) expiration de la durée de validité du titre de séjour pour raisons humanitaires en cours de validité à la date d'entrée en vigueur du D.L. le même (5.10.2018), tel que converti en loi 132/18, le citoyen étranger, chômeur, ne demande pas la conversion du permis de séjour pour raisons humanitaires dans un titre de séjour pour motif de travail.

1. arrêté de la Commission territoriale pour la reconnaissance de la protection internationale qui reconnaît une protection spéciale ;

32) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR TRAVAIL INDÉPENDANT OU INDÉPENDANT, POUR EN ATTENTE D'EMPLOI OU POUR RAISONS FAMILIALES POUR PERMIS DE SÉJOUR POUR RÉSIDENCE ÉLECTIVE (article 11, paragraphe 1, lettre c) quater, décret présidentiel 394/99 et suivants mod. et ajouts)

1. copie de l'allocation perçue par l'INPS - INAIL (pension de vieillesse, ancienneté, invalidité...) perçue en Italie ;
2. copie de la police d'assurance couvrant les frais d'hospitalisation pour la durée du séjour ou copie de l'attestation d'inscription volontaire auprès du Service National de Santé (bulletin de versement postal de la cotisation et demande d'inscription formalisée auprès de l'ULSS ou de la carte sanitaire compétente) ;
3. mandat postal pour la carte à puce (30,46 €) et pour la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an et 80,46 € pour les titres de séjour d'une durée supérieure ou égale à 1 an à 2 ans).

33) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR LES TITULAIRES DE PERMIS ÉTRANGERS DE SÉJOUR UE POUR RÉSIDENTS DE LONGUE DURÉE DÉLIVRÉ PAR D'AUTRES ÉTAT MEMBRE DE L'UE UN TITRE DE SÉJOUR NATIONAL POUR MOTIF DE ÉTUDE OU POUR D'AUTRES RAISONS LÉGALES (article 9-bis, décret législatif n ° 286/98 et mod ultérieur. Et ajouts)

1. copie du permis de séjour EU S.L.P. émis par un autre État membre de l'UE ;
2. documentation attestant le motif du séjour en Italie :
2.1 pour les travaux subordonnés : copie du contrat de séjour stipulé au Guichet Unique de l'Immigration ;
2.2 pour le travail indépendant : le guichet unique pour l'immigration, après vérification de l'existence des conditions nécessaires, prépare la demande de délivrance d'un titre de séjour pour travail indépendant. La préfecture de police délivre le titre de séjour sans procéder à d'autres contrôles.
2.3 copie de la police d'assurance couvrant les frais d'hospitalisation pour la durée du séjour ou copie de l'attestation d'inscription volontaire auprès du Service National de Santé (bulletin de versement postal de la cotisation et demande d'inscription formalisée auprès de l'ULSS ou de la carte sanitaire compétente) ;
2.4 pour d'autres motifs légitimes : justification de moyens de subsistance non occasionnels pour un montant supérieur au double du montant minimum requis par la loi pour l'exonération de la participation aux frais de soins de santé et à l'assurance maladie pour la durée du séjour ;
3. bulletin de versement postal de la carte à puce (30,46 €) et de la contribution attendue (70,46 € pour les titres de séjour d'une durée inférieure ou égale à 1 an).
La signature de l'accord d'intégration est envisagée au siège de la police (article 4-bis, décret législatif n° 286/98 et modifications et ajouts ultérieurs et décret présidentiel n° 179/2011).

34) DU PERMIS DE SÉJOUR POUR MINEURS (Hébergés dans les Centres d'Accueil), AU PERMIS DE SÉJOUR DE FIABILITÉ

la les mineurs avec un permis pour les mineurs ne peuvent pas travailler mais ils peuvent le transformer en titre de séjour pour garde à vue dans le cas où, à la suite de la disposition « sans lieu pour assurer le rapatriement » par le Comité des mineurs étrangers, ils se voient confier soit directement une disposition du Tribunal de la jeunesse, soit sur le initiative des Services Sociali rendue exécutoire par le juge des tutelles. Le permis de séjour pour famille d'accueil permet aux mineurs étrangers de travailler dans tous les cas où la loi italienne autorise les mineurs en général (et après avoir terminé la scolarité obligatoire) et peut être converti en permis d'études ou de travail, à l'issue des 18 ans. (dans de tels cas, pour la conversion, il est nécessaire de présenter le la déclaration d'accueil du centre dans lequel ils se trouvent, le rapport d'affectation à la structure, le décret d'affectation. De plus, vous devez être en possession de 4 photographies, d'un timbre fiscal de 16 euros et d'un mandat postal de 30,46 euros.

Le groupe Facebook a été créé dans le but d'apporter un soutien à tous ceux qui, de diverses manières, embrassent le thème de l'immigration.

fr_FRFrançais

contattaci

Se hai cercato nel sito una risposta alla tua domanda, senza successo, utilizza questo Form di Contatto